C’est après dix années d’exil, en juin 1954, que la communauté est rentrée définitivement à Lisieux dans la première aile reconstruite du monastère.    

Après une interruption de 141 ans, l’abbatiat fut rétabli en 1959. La 32ème abbesse, Mère Laurentia Desgranges, reçut la bénédiction abbatiale le 2 juillet de cette même année.

La reconstruction de l’Abbaye fut achevée en 1963 et la Dédicace de l’église eut lieu le 4 juin.

 

                 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La communauté reprit la vie conventuelle, de prière et de travail...

Mais la période de la guerre avait été rude : il manquait des sœurs pour remplacer les « piliers » de la communauté disparus dans le bombardement.

La communauté de Sainte-Cécile de Solesmes envoya  donc quelques sœurs pour nous aider. Mères Anne Lecoconnier et Odile Deschard furent choisies pour prendre la direction de la communauté : elles devinrent successivement 33ème et 34ème abbesses.

En 1966, les moniales de l’Abbaye de la Paix de Jésus (fondée à Arras en 1612, revenue à Estaires en 1819 après la dispersion occasionnée par la tourmente révolutionnaire, puis transférée à Blandain (Belgique) en 1904) se joignent à celles de Notre-Dame du Pré.