La situation du monastère, autrefois implanté à l’orée rurale de Lisieux, se trouve de plus en plus menacée par l’environnement d’une ville en développement : route nationale, voie ferrée, déviation de la route d’Alençon, promenade municipale…

 

 

 

 

C’est alors que se présente l’opportunité d’un transfert, toujours en terre normande : il nous est proposé de faire revivre une ancienne abbaye bénédictine, à Valmont, dans une vallée verdoyante, calme et silencieuse, non loin de Fécamp.

C’est donc là que la communauté décide de poursuivre la vie monastique. Le déménagement a lieu en 1994.

 

 Vue aérienne de l'Abbaye de Valmont - AVANT LA RESTAURATION